Notre équipement

Nos protections ( tenues militaires)

Nos protections ( tenues militaires)
"C'est lourd, c'est pesant, c'est pénible. Mais somme toute moins que de se faire larder !"


Un cal, parce que sans, vraiment, le camail et le heaume font trop mal à la tête !
Un camail, parce qu'il n'y a que le camail qui nous aille ?
Un heaume, parce que sans, ben... Quelle tête ?
Un gambison. Alors, là, attention, ça ne mord et ce n'est pas un vilain mot, mais soyons honnête : ça le pourrait ! Donc, un gambison pour amortir. Armortir quoi ? Engagez nous, il nous faudra moins de dix minutes pour vous le faire comprendre !
Des protections de bras et de jambes, parce que sans coude et ou sans genou, le combat est quand même très rapidement perdu,
Une cotte de maille (plus ou moins longues, mi manches ou manches complètes, haubergeon ou haubert),
Quelques protections en métal pour les plus fortunés,
Et bien sur, une paire de chaussures solides...

Voilà un équipement pesant entre 15 et 30 kilos pour les plus lourds, qui vous fait un Corbin, pas tout frais (le temps de s'équiper), mais bien protégé.
Et le bouclier, vous demanderez-vous surement ?
Et bien, le bouclier, c'est offensif ; une véritable arme qui peut, il est vrai, permettre de parer un coup de temps en temps.

Nos armes

Nos armes
"Le problème reste qu'en face, ils en ont des protections ! Corbins ! Y va falloir avoiner sec !"


Des épées, à une main, à une main et demi (la fameuse batarde - les épées à deux mains viendront après nous),
Des haches, à une ou à deux mains (pas de batarde pour le coup chez les haches ; jamais dans la demi mesure, les haches...),
Des masses (de toutes formes et tailles),
Des armes d'hast (longues, pour taper de loin),
Des dagues,
Et bien entendu, le bouclier (ecu, pavois, à la bourguignonne ou pas),
Sans compter celles qui ont été oubliées !

Ca, nous ne manquons de rien pour nous étriper dans la joie et la bonne humeur...

Le tout en acier,
Bien sur...

Le bois,
C'est tout juste bon pour l'entraînement,
Et pour le bouclier !

Nos tenues civiles

Nos tenues civiles
"On aimerait bien, mais on ne peut pas mariner toute la Sainte Journée dans nos Gambisons !"


Alors, oui...
Nous portons des braies, des chausses, des chainses, des tuniques, des capes, des chapeaux... Et à défaut de nous rendre plus beaux, nous sommes plus... enfin... moins... enfin...
En fait, nous sommes et restons des Corbins,
Avec ou sans armure.
Tant pis !

Notre campement

Notre campement
"La vie au grand air ! Youkaîdi, youkaîda... Tout ça ! Rejoignez-nous !"


Prenez de la bonne et belle grande tente, commune ou individuelle ; une dizaine,
Du mobilier en vrai bois d'arbre pas norvégien, portatif et démontable à défaut d'être portable,
Un auvent, des tables et des bancs ; centre névralgique du camp ou toutes les (petites comme les) grandes décisions sont prises,
Une cuisine (indispensable - voir ci dessous)
Une troupe de Corbins qui fait du bruit (de jour comme de nuit !) au milieu.

Et bien voilà, vous avez notre camp de base.
Il ne reste qu'à répondre à LA question : où vous installerez-nous ?

Notre cuisine

Notre cuisine
"Après l'effort, le réconfort !"


Un feu de camp, quasi-permanent, un vrai qui brûle (là encore) du vrai bois d'arbre, et de préférence allumé au briquet à silex (soyons modernes que diable),
Des gamelles, des trèpieds, des grilles, des chaudrons, des cuillères,
Des râgouts qui mijotent, et à toute heure à manger et à boire,
Avec, fatalement, des Corbins qui tournent et surveillent, en attendant...

Mais aussi, des corvées
De pluche et de vaisselle,
Des tentatives de tires au flanc (forcément), des beuglades (indispensables) et au final une bonne ambiance pour une activité de fond.